© 2018 par BANCO. Tous droits réservés pour tous les pays.

Euh… merci patron?

18.10.2019

 

Le japonais Softbank a l’intention de prêter USD 20 mias à ses salariés – y compris son PDG Masayoshi Son – afin qu’ils investissent dans son Vision Fund II. Le véhicule en question a pour objectif de lever jusqu’à USD 108 mias pour investir dans des start-up technologiques à travers le monde. Un plan généreux ou machiavélique? Côté pile, les collaborateurs du groupe de télécoms pourraient faire de juteux bénéfices si ce nouveau fonds spécialisé suit le même parcours de son grand frère. Doté d’environ USD 100 mias, notamment par les fonds souverains saoudien et d’Abu Dhabi, le Vision Fund I affichait fin juin une plus-value latente de 24% depuis sa création fin 2016. Côté face, les salariés s’endetteraient auprès de leur employeur – à un taux de 5% selon le Financial Times –, et risquent de se faire plumer si les performances ne sont pas au rendez-vous. Softbank avait déjà perdu de sa superbe à cause de placements peu probants dans Uber ou WeWork. La société pourrait très bien exiger le remboursement de ces créances quoiqu’il advienne. 

Please reload

La une
B124 Couv.jpg
Dernières news

21.10.2019

Please reload

Agenda
31 mai 2018
GFSI à Genève
 
31 mai 2018
Breakfast Oligo
11 septembre 2018
Breakfast Oligo
18 octobre 2018
BANCOawards à Genève
27 novembre 2018
Breakfast Oligo