Les banques sous respirateur

19.12.2019

 L’envolée à près de 10% des taux repo aux Etats-Unis mi-septembre a poussé la Fed de New York a prêter en urgence USD 128 mias aux banques en deux jours. Elle a réussi à empêcher une crise de liquidité immédiate: les taux repo sont vite retombés dans sa fourchette de 1.75% à 2%. Mais cette perfusion censée être ponctuelle est bien partie pour durer. Après avoir étendu à mi-octobre ces injections de liquidités, la Réserve fédérale s’est engagée à fournir plusieurs dizaines de milliards aux banques par jour, au moins jusqu’à fin janvier 2020. Une promesse qu’elle n’a pas tardé à concrétiser, d’ailleurs. De surcroît, Jerome Powell a lancé – sans le nommer – un “mini-QE” lui permettant de racheter USD 60 mias de bons du Trésor par mois jusqu’au deuxième trimestre 2020. Visant surtout à faire baisser les taux courts, la maturité de ces titres n’excèdera pas un an. Un exemple de plus de la dépendance des marchés financiers au soutien des banques centrales.

 

Please reload

La une
B124 Couv.jpg
Dernières news
Please reload

Agenda
31 mai 2018
GFSI à Genève
 
31 mai 2018
Breakfast Oligo
11 septembre 2018
Breakfast Oligo
18 octobre 2018
BANCOawards à Genève
27 novembre 2018
Breakfast Oligo

© 2020 par BANCO. Tous droits réservés pour tous les pays.